The Listening Effect

« Ce qui est entendu est modifié par l’écoute et celle-ci, à son tour, modifie celui ou celle qui écoute. J’appelle cela l’effet d’écoute [the listening effect] » écrivait Pauline Oliveros. À travers la pratique de l’écoute profonde [Deep Listening], la compositrice expérimentale états-unienne développe une conception singulière de l’écoute et de ses effets. En nous inspirant de ses recherches et dans la continuité de l’exposition Un·Tuning Together à Bétonsalon, nous souhaitons interroger l’écoute dans sa dimension transformatrice et émancipatrice. Comment une telle pratique peut-elle favoriser des relations de transformations réciproques ? Quels effets peut-elle avoir sur notre rapport à nous-même, aux autres et à l’environnement ?

Pensée comme un triptyque, cette « station » aborde la pratique de l’écoute telle que la conçoit Oliveros à travers trois modalités complémentaires, celles d’une expérience incarnée, écocentrée et collective.

Dans l’œuvre de la compositrice féministe, l’écoute est une expérience incarnée qui mobilise l’ensemble du corps et transcende les limites du sujet. Elle peut être la base d’une relation éthique à l’autre à condition de reconnaître nos vulnérabilités et interdépendances.

Pratiquée en relation avec l’environnement, l’écoute nous fait ressentir une forme de continuité matérielle, un sentiment d’appartenance au monde vivant qui empêche de le considérer comme une simple ressource. L’écoute nous place au sein du monde, plutôt qu’en surplomb.

Dans ses compositions, Pauline Oliveros place l’improvisation au centre d’une dynamique collective comme une « stratégie attentionnelle » qui nous place à l’écoute de soi et des autres. Cette forme d’attention nous permet de faire l’expérience d’un modèle social dans lequel les voix de chacun·e se feraient entendre et la place de l’individu dans le groupe serait en constante négociation.

Dans la continuité des travaux du Laboratoire autour du cycle « Comment habiter des mondes cosmomorphes ? », à la suite notamment des Ateliers d’été, la station 24, The Listening Effect, esquisse la possibilité d’une écoute profonde comme outil de transformation à même de construire un monde commun, fait d’interdépendances et de résonances.

Œuvres à l’étude

bs_oliveros_emilymast_1.jpeg

Vue de l'exposition « Un·Tuning Together. Pratiquer l'écoute avec Pauline Oliveros », Session de partage avec Emily Mast, Bétonsalon – centre d'art et de recherche, Paris, 2023.

Photo : Bétonsalon.

 

 

Intervenant·e·s

Emma Bigé

La lenteur, l'écoute, l'étude

Philosophe, travailleuse du geste, compost pour artistes

Lisbeth Lipari

Communicosmology: Vibration, resonance binding, and other gestalts of interlistening praxis

Ph.D., Professor of Communication, Denison University

Anne Zeitz

...like a rumble, from the core of the Earth

Maître de conférences, département arts plastiques, membre de l’équipe PTAC, Université Rennes 2

Roberto Barbanti 

L’écoute du monde

Professeur émérite, département Arts plastiques, Université Paris 8.

Leah Bassel

Listening as Mutual Learning

Professor of Politics and International Studies Centre for Trust, Peace and Social Relations, Coventry University, United Kingdom

Hartmut Rosa

"Give Us a Hearing Heart": The Listening Society and Its Enemies

Professor of Sociology at the University of Jena and Director of the Max Weber Center in Erfurt

Modération

Maud Jacquin, historienne de l'art et commissaire d'expositions

Émilie Renard, directrice de Bétonsalon

Œuvres à l'étude 

Pauline Oliveros, The Tuning Meditation, 1980

No Anger, Dans ma voix, d'autres voix, 2023, vidéo, 15’

Christopher Willes and Public Recordings, interprétation de l’oeuvre de Pauline Oliveros de 1970, To Valerie Solanas and Marilyn Monroe in Recognition of their Desperation, 2017-2019

Exposition « Un·Tuning Together. Pratiquer l’écoute avec Pauline Oliveros », Bétonsalon, du 20 septembre au 2 décembre 2023

Exposition « Earth Ears, écouter la Terre avec Pauline Oliveros », à l’Aperto, Fondation d’entreprise Pernod Ricard, du 22 novembre au 20 février 2024 

Journées d'étude

Conception
Maud Jacquin, Émilie Renard et Anna Marazanof

Vendredi 24 novembre de 14h à 18H

Samedi 25 novembre de 11h à 18h

→En présence à Bétonsalon

→En ligne sur Zoom

→Inscriptions : ici

Toutes les interventions sont accessibles en français et en anglais par traduction simultanée, en présentiel et en ligne.

Enregistrements vidéo de la journée d'étude du 24 novembre 2024, ex situ (et en ligne) :

→ Accueil par Nathalie Ergino, Émilie Renard et Maud Jacquin

→ Intervention de Emma Bigé 

→ Intervention de Lisbeth Lipari

→ Échanges suite aux interventions

→ Œuvre à l'étude de No Anger, présentée par Maud Jacquin

→ Échanges avec No Anger

Enregistrements vidéo de la journée d'étude du 25 novembre 2024, ex situ (et en ligne) :

→ Introduction par Émilie Renard et Maud Jacquin

→ Intervention de Anne Zeitz

→ Intervention de Roberto Barbanti

→ Échanges suite aux interventions

→ Œuvre à l'étude présentée par Maud Jacquin

→ Intervention de Leah Bassel 

→ Intervention de Hartmut Rosa

→ Échanges suite aux interventions

Participant·e·s

Nathalie Ergino, Directrice de l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne

Maud Jacquin, historienne de l'art et commissaire d'expositions

Camille Llobet, Artiste

Sandra Lorenzi, Artiste

Jean-Baptiste Perret, Artiste 

Émilie Renard, directrice de Bétonsalon

Vahan Soghomonian, Artiste

Alexandre Wajnberg, Journaliste scientifique à la RTBF (Journal parlé de Radio Une, Bruxelles) et Radio Campus

Retrouvez la liste complète des participant·e·s du Laboratoire espace cerveau sur le site Internet rubrique PARTICIPANT·E·S, ici