Cartographies du nous #1 /Rituel·le·s

Depuis 2016, le projet Cosmomorphe reconsidère l’humain comme un être vivant parmi les autres pour composer un monde commun, humain et non humain.

En 2019, à partir des Stations 15 – « Faire Chair, comment changer de paradigme dans des mondes enchevêtrés ? » – et 16 – « Métamorphose et contamination, la permanence du changement » –,
s’est fait jour la nécessité d’une véritable métamorphose à même de nous permettre la mise en acte de nos imaginaires. Plus que jamais, l'amplification de la crise planétaire nous enjoint à l’action, à commencer par (re)créer du lien : c’est ce à quoi nous convie
La Fabrique du Nous, initiée par l’IAC et URDLA. 


À cette occasion, le Laboratoire organise la Station 18, « Cartographies du Nous #1 / Rituel.le.s ». Qu’est-ce que le nous aujourd’hui ? Comment dessiner de nouvelles cartographies des relations entre humains et
non-humains par l’intermédiaire du sensible et de la création ? Et quels rôles jouent les femmes dans la fabrication de ces communautés du vivant ?
En prolongement de l’exposition Rituel·le·s qui explore la manière dont des artistes femmes s'emparent de rituels anciens ou nouveaux pour se réapproprier leur corps et revaloriser le rapport à la terre et au vivant, la première étape de ces cartographies du nous ré-envisage le cycle  « Cosmomorphe » à travers la question du commun et de l’écoféminisme dans la perspective de construire un nous cosmomorphe. 

Conception Pauline Créteur et Nathalie Ergino

Œuvres à l’étude

Intervenant·e·s

Jeanne Burgart Goutal
Comment incarner l'écoféminisme ?
Professeure agrégée de philosophie et de yoga, autrice d’Être écoféministe. Théories et pratiques (L’Échappée, 2020) 

Jules Falquet
Luttes (dé)coloniales autour du « territoire-corps » : de la guerre à l'extractivisme néolibéral au Guatemala
Maîtresse de conférences HDR en sociologie, membre du CEDREF-LCSP, Université de Paris, autrice de Pax Neoliberalia. Perspectives féministes sur (la réorganisation de) la violence (Éditions iXe, 2016) et de De gré ou de force. Les femmes dans la mondialisation (La Dispute, 2008).

Camille Froidevaux-Metterie
Pour une sororité incarnée
Philosophe, professeure de science politique et chargée de mission égalité-diversité à l'Université de Reims Champagne-Ardenne, autrice de La révolution du féminin (Gallimard, 2015 ; Folio Essais 2020), Le corps des femmes la bataille de l’intime (Philosophie magazine Éditeur, 2018) et Seins. En quête d’une libération (Anamosa, 2020).

Barbara Glowczewski
Du nous exclusif au nous inclusif : le pouvoir aborigène des mots
Directrice de recherche (de classe exceptionnelle) au CNRS, Laboratoire d'Anthropologie sociale (CNRS/EHESS/Collège de France/PSL), autrice de Les rêveurs du désert. Peuples Warlpiri d’Australie (Actes Sud, 1996) et Rêves en colère (Plon, 2004).

Clara Lemonnier
Développer une autre sensibilité à soi. Cheminements de thérapeutes et de femmes dans l'univers des soins non conventionnels.
Anthropologue, consultante et enseignante vacataire à l'Université de Bordeaux, autrice de Le grand livre des guérisseuses (L’Iconoclaste, 2020). 

Pierre Montebello
Soyez des multiplicités
Philosophe, professeur de philosophie moderne et contemporaine de l’Université de Toulouse, auteur de Métaphysiques cosmomorphes, la fin du monde humain (Les presses du réel, 2015)

Marie Chênel  
Chargée de recherches Station 18, modératrice

Cyrille Noirjean
Directeur de l’URDLA (Centre international estampe & livre), psychanalyste (membre de l’Association Lacanienne Internationale), modérateur

Œuvres à l'étude

- Tiphaine Calmettes, installations in situ (Les OutilsUn sentiment de nature, ...), 2019

- Charlotte Cherici, Pourquoi tordu ?, 2018

- Amélie Giacomini et Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous, 2014-2020

- Celia Gondol, “Who ordered that?” Higgs boson observation leads to mass interaction, 2018

- Suzanne Husky, Earth Cycle Trance, led by Starhawk, 2019 ; The Setting is What the Story is All About, 2020

- Seulgi Lee, SOUPE, 2020

- Sandra LorenziBols chantants et Psaume, 2016

- Ana MendietaBurial Pyramid, 1974 ; Silueta de Arena, 1978

- Lygia Pape, Divisor, 1968 et 2004 

- Stéphanie Raimondi, Qui vive, 2016

Journée d'étude

Conception de Pauline Créteur et Nathalie Ergino, assistée d'Ella Bellone

Vendredi 8 janvier 2021 de 14h à 18h

Samedi 9 janvier 2021 de 9h30 à 13h

Sur inscription ici
En raison du contexte sanitaire, la Station 18 du Laboratoire aura lieu exceptionnellement à distance pour le public, via Zoom.

Participant·e·s

Nathalie Ergino

Directrice de l’Institut d’art contemporain,
Villeurbanne/Rhône-Alpes

Benjamin Blaquart
Artiste

Tiphaine Calmettes
Artiste

Cecilia Cavalieri 
Artiste

Jérôme Grivel
Artiste

Olivier Hamant
Biologiste, directeur de recherche à l’Inrae dans le laboratoire de reproduction et développement des plantes, ENS, Lyon

Louise Hervé & Clovis Maillet 
Artistes

Ann Veronica Janssens 
Artiste

Héloïse Lauraire
Autrice et Théoricienne de l’art

Sandra Lorenzi
Artiste 

Ophélie Naessens & Cynthia Montier
Artistes

Laura Sellies
Artiste 

Stéphanie Raimondi
Artiste

Vahan Soghomonian
Artiste

Hélène Vial
Maîtresse de conférences HDR de latin à l'Université Clermont-Auvergne 

Alexandre Wajnberg
Journaliste scientifique à la RTBF (journal parlé de Radio Une, Bruxelles)