Cabinet en croissance

el_avj_cabinet_en_croissance_1.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Cabinet en croissance[1991-2006] 2008 / 2009 / 2013 / 2017

Prototypes, essais, matériaux divers
Vue du Cabinet en croissance présenté dans le cadre de l'exposition mars d'Ann Veronica Janssens
du 24 mars au 7 mai 2017 à l'IAC
© photo Blaise Adilon


el_avj_cabinet_en_croissance_2.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Aquarium avec lentille, Cabinet en croissance[1991-2006] 2008 / 2009 / 2013 / 2017

Verre transparent, huile de silicone, méthanol
20 x 12 cm de diamètre
Un vase haut en verre transparent (Aquarium) reçoit une goutte d’huile de silicone dans un mélange d’alcool et d’eau. Cette goutte apparaît alors comme en apesanteur.
© photo Blaise Adilon, Adagp, Paris

el_avj_cabinet_en_croissance_3.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Orange, 2010

Verre, huile de paraffine, eau distillée, sérigraphie et socle en bois
60 x 60 x 60 cm
Courtesy de l’artiste
Pour l’exposition mars, Ann Veronica Janssens a présenté un ensemble d’œuvres regroupant plusieurs aquariums cubiques, initialement issues du Cabinet en croissance dont Orange, 2010.
© photo IAC


el_avj_cabinet_en_croissance_4.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Untitled, red filter (gélatine), 2001, Cabinet en croissance, [1991-2006] 2008 / 2009 / 2013 / 2017

Gélatine, spot lumineux  
200 x 300 cm
Dimensions pour la projection
Dépôt d'Ann Veronica Janssens en 2009
Installation lumineuse réalisée avec une feuille de gélatine (Lee FILTER # 106 Red Primary) suspendue et un spot l'éclairant
Vue de l'exposition mars d'Ann Veronica Janssens du 24 mars au 7 mai 2017 à l'IAC
© photo Blaise Adilon, Adagp, Paris

el_avj_cabinet_en_croissance_5.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Rose, 2007

Projecteurs LED, machine à brouillard
Dimensions variables
Don de la Société des Amis du Musée national d’art moderne, 2012, Projet pour l’art contemporain 2011
Collection Centre Pompidou, Paris - Musée national d’art moderne
Vue de l'exposition mars d'Ann Veronica Janssens du 24 mars au 7 mai 2017 à l'IAC
© photo Blaise Adilon


Avec le Cabinet en croissance, Ann Veronica Janssens développe un travail de recherche autour de notre perception. Cet ensemble d’œuvres se présente sous la forme de prototypes. Ils permettent à l'artiste de tester et d’expérimenter, à petite échelle, des phénomènes physiques qui déstabilisent nos repères visuels. À la manière d’un sculpteur, Ann Veronica Janssens poursuit l’exploration de la lumière à travers, par exemple, des matériaux qu’elle choisit pour leurs qualités : le verre pour sa transparence, le miroir pour sa surface réfléchissante, l’huile de paraffine pour sa clarté et sa stabilité.

Le Cabinet en croissance s’enrichit au fil du temps : il comptait au départ 7 prototypes, pour 26 aujourd’hui. Certains prototypes peuvent ensuite donner naissance à des œuvres à plus grande échelle : Untitled, red filter (gélatine) (1998) – une feuille de gélatine colorée suspendue et éclairée par un spot lumineux – n’est pas sans rappeler l’œuvre Rose (2007) créée à partir de sept faisceaux de lumière qui, capturés dans une légère brume, laissent apparaitre le motif d’une étoile.

micro Labo

Découvre, explore et expérimente !


À la manière d'Ann Veronica Janssens et ses expérimentations au sein du Cabinet en croissance, découvre les propriétés physiques des liquides qui te sont familiers. 

N'hésite pas à publier tes expérimentations sur les réseaux sociaux avec le #microlabo.

macro Labo

ann_veronica_janssens_-_ipe_650.jpg

 
Ann Veronica Janssens, IPE 6502009-2017

Acier, une face polie
20 x 650 x 10 cm
Production Institut d'art contemporain, 2017
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin
Vue de l'exposition mars d'Ann Veronica Janssens du 24 mars au 7 mai 2017 à l'IAC
© photo Blaise Adilon

_dsc6393_copie.jpg
_dsc6499_copie.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Bikes, 2001

Vélos avec enjoliveurs en aluminium brossé
Courtesy de l’artiste
© photo IAC

Du papier d’aluminium recouvrant un pan de mur.
Jouer avec un matériau commun sur un élément de notre environnement du quotidien : ce geste minimal crée une occasion d'observer les cheminements de la lumière. En nous suggérant de recouvrir de cette manière un pan mural, explorons, à domicile et en format réduit, l'idée matricielle des œuvres d’Ann Veronica Janssens : prendre un objet banal comme environnement optique pour provoquer une expérience singulière de l'espace.

Froissée, lissée, pliée, la surface réfléchissante de l'aluminium devient créatrice de perturbations lumineuses – comme de multiples facettes où se reflètent et se diffractent les lumières naturelles et artificielles qui nous entourent.

Poursuivre l'exploration du Laboratoire

« Nous sommes pris dans la trame de l'espace comme une tache sur un tissu élastique. Nous ondulons avec lui. »

« Le travail d’Ann Veronica Janssens repose en grande partie sur l’utilisation du médium de la lumière qui s’infiltre dans la matière, dans l’architecture et permet de nouvelles expériences perceptives. »

Ann Veronica Janssens

Initiatrice, aux côtés de Nathalie Ergino du Laboratoire espace cerveau, l’artiste Ann Veronica Janssens travaille en complicité avec l’Institut d’art contemporain depuis de nombreuses années. Cette relation privilégiée a donné lieu à une collaboration unique en son genre et suivie dans le temps, à travers la constitution d’un corpus d’œuvres en évolution permanente : le Cabinet en croissance. Avec la lumière comme matériau, Ann Veronica Janssens infiltre la matière pour créer des espaces. Scruter les multiples propriétés du phénomène de lumière conduit Ann Veronica Janssens à faire dialoguer espace construit et immatériel, horizontalité et verticalité, espace environnant et espace cosmique jusqu’à s’acheminer vers un espace imaginaire où le corps bascule dans un autre espace-temps.

Liens

Pour aller plus loin