Pink and Yellow

el_avj_pink_and_yellow_1.jpg

el_avj_pink_and_yellow_2.jpg
el_avj_pink_and_yellow_3.jpg


Ann Veronica Janssens, Pink and Yellow, 2000-2014

Installation avec de la lumière
Brouillard artificiel, lumière naturelle, filtres colorés
Dimensions variables
Dépôt d'Ann Veronica Janssens dans la collection de l'IAC en 2014
Œuvre présentée à l’IAC dans le cadre de Collection à l’étude à Villeurbanne, Expériences de l’œuvre, proposé par le Laboratoire espace cerveau du 19 septembre 2014 au 11 janvier 2015, à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes
© photo Blaise Adilon


Utilisant la lumière et la couleur, Ann Veronica Janssens joue avec notre perception de la réalité en créant des espaces auxquels nous ne sommes pas habitués. Pink and Yellow est un brouillard artificiel coloré qui remplit toute une salle d’exposition. Le brouillard est un moyen pour l’artiste de donner une forme sculpturale à la lumière. Pour obtenir un brouillard rose et jaune, Ann Veronica Janssens utilise des filtres colorés. Pink and Yellow permet une rencontre avec la lumière et ses propriétés. Le visiteur est invité à vivre une expérience. Il se promène dans ce brouillard qui l’empêche de voir autour de lui pour mieux se recentrer sur ses sensations et ses émotions intérieures.

micro Labo

Découvre, explore et expérimente !


Explorer la lumière c’est aussi expérimenter le phénomène de la couleur.

N'hésite pas à publier tes expérimentations sur les réseaux sociaux avec le #microlabo.

macro Labo

el_avj_phosphe__nes_2.jpg
el_avj_phosphe__nes_1.jpg

 
Ann Veronica Janssens, Phosphènes, 1997
Installation
Bâche plastique et flyers à distribuer pendant l'exposition
Bâche plastique, photocopie noir et blanc sur papier 80g
Prototypes
Bâche plastique : 465 x 195 cm
Flyer : 21 x 15 cm


À distance des œuvres d’Ann Veronica Janssens, il nous est cependant possible d’en expérimenter l’un des principes : s’aveugler, un temps, pour voir autrement, se priver de la lumière extérieure pour faire proliférer des lumières intérieures. Les phosphènes – du grec phôs lumière et phainein briller – sont ces motifs géométriques qui apparaissent lorsque l’on appuie longuement sur nos paupières closes, ces sensations colorées qui naissent d’une cécité volontaire et éphémère. 

Activée pour la première fois en 1997 à Hasselt, Phosphènes d’Ann Veronica Janssens propose de nous extraire à tout moment de la perception habituelle pour explorer l’envers de nos paupières. Une immersion du bout des doigts.

Poursuivre l'exploration du Laboratoire

« Ann Veronica Janssens souhaite échapper à la tyrannie des objets moins en œuvrant à la déréalisation de l’environnement qu’en créant un supplément de réel. Elle espère donner à voir quelque chose qui n’est pas immédiatement présent mais qui est là, sous forme latente. »

Ann Veronica Janssens

Initiatrice, aux côtés de Nathalie Ergino du Laboratoire espace cerveau, l’artiste Ann Veronica Janssens travaille en complicité avec l’Institut d’art contemporain depuis de nombreuses années. Cette relation privilégiée a donné lieu à une collaboration unique en son genre et suivie dans le temps, à travers la constitution d’un corpus d’œuvres en évolution permanente : le Cabinet en croissance. Avec la lumière comme matériau, Ann Veronica Janssens infiltre la matière pour créer des espaces. Scruter les multiples propriétés du phénomène de lumière conduit Ann Veronica Janssens à faire dialoguer espace construit et immatériel, horizontalité et verticalité, espace environnant et espace cosmique jusqu’à s’acheminer vers un espace imaginaire où le corps bascule dans un autre espace-temps.

Liens

Pour aller plus loin